mémoires cellulaires - iDP

iDP asso
thérapie brève & soins énergétiques
Aller au contenu

Menu principal :

SOINS ENERGETIQUES



Depuis notre naissance, notre corps enregistrent des conditionnements.
Par l'intermédiaire des expériences vécues ou encore l'influence qu'on sur nous notre entourage, notre culture, il y a des tonnes d'informations qui, finalement, deviennent des croyances et des conditionnements que nos cellules mémorisent.
Bien souvent, ces mémoires sont inconscientes et elles sont tellement bien ancrées dans ce que nous croyons être le fameux "nous" (ce personnage) que nous avons fini par croire que c'était la réalité.
Pourtant, ces mémoires bien ancrées dans nos cellules sont responsables de biens des maux et nous empêchent de nous épanouir librement puisqu'elles sont le ciment qui garde cette croyance dans le personnage séparé et souffrant ainsi que l'intégrité de son histoire.

Ces mémoires cellulaires sont à l'origine de toutes nos souffrances, de la plupart de nos maladies, de nos comportements négatifs et nos schémas répétitifs de vie.
De la même manière, nos traits de caractère sont imprégnés de ces mémoires que nous portons malgré nous et qui ne demandent qu'à être vues et conscientisées pour être libérées.

Le personnage que nous sommes ne peut pas se défaire de ses conditionnements, car il faudrait qu’il soit à  l’extérieur de ceux-ci pour pouvoir les voir.
Ce qu’il est par contre possible de faire, c’est de voir en toute sincérité, de porter une attention totalement neutre à ce qui est en place.
Car au-delà de ce personnage que nous croyons être, il y a la conscience et c’est cette conscience qui peut voir de façon claire et neutre tous ces schémas.
Cette conscience, qui est ce que vous êtes en réalité, est toujours là.  
Vous pouvez voir ça de façon évidente, car chaque chose qui apparaît en  vous ou autour de vous, qu’il s’agisse d’objets, de sensations,  d’émotions, de pensées, … vous en êtes conscient.
Cette conscience, vers laquelle votre intuition vous guide à chaque instant, c’est  l’essence même de votre vraie nature.
La vérité comme la liberté ne peuvent être trouvées ailleurs que dans cette conscience que vous êtes.
Il n’y a donc aucun personnage qui peut  être "conscient" d’une quelconque mémoire ou d’un quelconque conditionnement à libérer.
Ce qui se passe c’est que la conscience elle-même en devient consciente.
Il n’y a donc rien que le personnage puisse faire, il y a simplement une conscience qui peut voir et c’est ça, la réelle libération, il n’y a rien d’autre à faire.
J' invite chacun d’entre-nous à poser son mental, à laisser toutes ses analyses, ses efforts, ses réflexions et ses jugements de côté pour simplement permettre à ce qui est faux de se dissoudre.

Être là, sans rien  attendre, sans rien savoir, de façon totalement neutre et vierge crée un espace vide où cette intelligence intuitive infinie qu’est la conscience peut se déployer.
De cet espace, tout peut être vu, ressenti, compris, accepté, aimé et libéré.
Il ne s’agit en fait même pas de libérer quoi que ce soit, mais simplement de voir que tout ça l’est déjà, ce ne sont que nos croyances qui continuent de nous emprisonner.
Dans cette vision limpide, la légèreté et la paix se font ressentir.  
Toute histoire se reconnaît en tant que simple histoire, toute croyance est vue pour ce qu’elle est laissant toute souffrance tomber définitivement.
.
L’impact des mémoires sur notre vie

Lorsque nous vivons une émotion  dans le présent il y a toujours une résonance avec une émotion passée.
L’expérience peut être totalement différente, mais l’émotion ressentie  sera la même.
Il y a toujours une trace, un souvenir qui permet de  reconnaître l’émotion.
Le mental agit toujours de cette façon,il va  enclencher un processus de reconnaissance à travers la mémoire et la  comparaison.
Notre corps va retrouver dans sa base de données  l’expérience similaire (ou non) et l’émotion y étant liée pour la  réactiver.
De ce fait, elle peut accentuer,  amplifier voire complètement exagérer l’émotion du présent. C’est à  cause de ce fonctionnement que certains se mettent en colère pour une  bêtise, que d’autres dépriment pour un simple incident et que d’autres  encore se retrouvent dans des états de terreur et de panique.
En réalité, par pure instinct de survie  et pour se protéger de la souffrance, le mental en faisant appel à la  mémoire et en comparant l’événement présent à un événement du passé, va  automatiquement, s’il croit qu’il y a danger, se mettre à se protéger en  se souvenant d’une souffrance passée. A cet instant, si la pensée "c’est dangereux" ou "c’est souffrant" est crue, l’émotion apparaît  comme une simple conséquence physique de ce qui est cru comme vrai.
L’émotion est un simple signal de détresse du corps.
Pourtant, de façon  assez évidente, vous pourrez voir si vous y regardez sincèrement que  cela n’est pas toujours (même très rarement) justifié.
Je vous invite alors  simplement à observer ce phénomène, à le voir clairement, car dès que  vous porterez votre attention sur ce phénomène, il ne pourra plus être  que conscient.
Et dès qu’un conditionnement est conscient il ne peut pas  nous enfermer, il ne peut pas jouer avec nous en nous faisant croire  des choses.
La libération des mémoires c’est simplement laisser basculer  ce qui est inconscient vers le conscient et seul l’observation et la  permission d’être de ce qui est vu est nécessaire.
.
Effets bénéfiques suite aux libérations des mémoires:

   Plus de paix et de sérénité dans la vie de tous les jours et face aux événements difficiles
   Une joie et une légèreté grandissante
   Une confiance en la vie, en l’humain et en soi permettant un grand lâcher prise
   Un sommeil plus profond et plus réparateur
   Plus de compassion et d’amour pour les autres
   Une facilité à pardonner, à ne plus juger (ni soi ni l’autre)
   La culpabilité et les rancœurs se dissolvent permettant une détente profonde
   Une ouverture de cœur et un élan à partager spontanément
   Une facilité à entretenir des relations sincères, justes et riches
   Plus d’aisance dans la façon de communiquer et de passer à l’action
   Le moment présent est vécu intensément
   Moins de pensées et plus de vacarme mental néfaste


Comment se libérer de ses mémoires cellulaires?
.
Il n’est pas toujours simple de  prendre conscience des mémoires que notre corps porte en lui, nous  sommes souvent coincés dans nos schémas mentaux et nous avons de la  difficulté à en sortir pour prendre le recul nécessaire de  l’observateur.
L’aide d’un accompagnant est souvent nécessaire, mais un  travail de manière autonome peut aussi être entreprit.




06 83 92 70 03
8, rue de Bruxelles
14120 MONDEVILLE
SIRET 520 608 613
© 2017 Delphine GARKANE - Tous droits réservés
delphine@idp-asso.fr
mentions légales
Retourner au contenu | Retourner au menu